Skip to navigation Skip to the content

La Caisse Ville et communes fonctionne en capitalisation partielle, ce qui signifie que les rentes versées aux pensionnés sont financées en partie par les cotisations qu’ils ont épargnées durant leur activité professionnelle, les éventuels rachats d’années d’assurance, ainsi que le rendement de la fortune et en partie par les cotisations des assurés actifs.

Il est à noter que la Caisse Ville et communes, parce qu’elle est soumise au droit public, n’a pas le même système de financement que la Caisse SIG, qui a adopté un système en capitalisation complète. Seules les institutions de prévoyance qui bénéficient d’une garantie publique peuvent opter pour un système de financement mixte, avec une partie en capitalisation et une partie en répartition (les rentes versées aux pensionnés sont financées par les cotisations perçues simultanément auprès des assurés actifs).

Plan en primauté des prestations

La Caisse Ville et communes offre un plan de prévoyance en primauté des prestations. Ainsi, les prestations sont fixées en fonction du dernier salaire assuré. Il n’y a donc pas, à proprement parler, de constitution d’un capital épargne individuel pour chaque assuré, mais d’une fortune globale commune pour servir l’ensemble des prestations. Cette fortune est alimentée par les cotisations des employés (8%), de l’employeur (16%) et son rendement (3ème cotisant).